Le syndrome d’ASPERGER

Le syndrome asperger fait partie des troubles du spectre autistique (qui est très large), a été identifié pour la 1ère fois par le psychiatre autrichien, Dr Hans Asperger en 1943, mais seulement reconnu officiellement en 1994 (dans le DSM4). En bref, c’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres. .

Être asperger c’est différent de l’autisme ou des autistes dits “de haut niveau”, les caractéristiques sont différentes; voilà pourquoi il est si complexe de les repérer et que le diagnostic est difficile, et ce d’autant plus que de nombreux aspergers sont les rois du caméléonisme.

Car même si aucun asperger ne se ressemble, les grandes caractéristiques sont cependant liées aux rapports sociaux.
On pense à tort que ce sont des personnes froides, sans empathie et qui ne peuvent pas se faire des amis. C’est TOTALEMENT faux. Un asperger peut être capable d’analyser les comportements, de les comprendre et de les imiter. Il a d’ailleurs, comme beaucoup d’autistes, une très grande sensibilité (ce n’est pas parce qu’une personne l’exprime différemment qu’il n’a pas de sensibilité, comme il n’y a pas qu’une seule façon de vivre ses émotions!). Il y a énormément de préjugés là encore sur la question, et c’est assez affolant de voir ce qu’on peut lire sur ce sujet quand on cherche vite fait sur internet (un peu comme sur les surdoués par ailleurs). Les gens aiment tellement les cases qu’ils sont près à vous couper un bras pour que vous puissiez y rentrer… et si vous avez bien vos deux bras, alors non désolé cette case n’est pas pour vous 🤦‍♀

Ainsi, je vous propose de parler de cette thématique la semaine prochaine: posez, ci-dessous vos questions!

PS: on parle dorénavant de TSA et non d’Asperger officiellement, mais ce terme étant encore beaucoup usité, j’ai fait le choix de l’utiliser pour casser les clichés le concernant 😉

Asperger & douance

Alors révélation, un asperger n’est pas forcément surdoué, ça n’a d’ailleurs rien à voir! Arrêtons tout de suite de croire que asperger = Rain Man ! 😑

Le 1er préjugé que j’aimerais enlever est cette dichotomie très prégnante entre asperger = autiste qui ne parle pas et qui se balance sur une chaise (c’est d’ailleurs terrible de cataloguer l’autisme à cette seule image…😔), ou asperger = génie qui connaît toutes les décimales de Pi ! 🤦‍♀

Ainsi, enlevez tous vos aprioris sur le sujet, faites table rase de ce que vous pensiez savoir et ouvrez vos esprits. 😁

Sachez que dans les faits, un Asperger a majoritairement un QI dans la norme (entre 90 et 110), mais il peut tout à fait avoir un QI en dessous ou un QI au-dessus. Il peut donc être surdoué, ou pas…
Tout comme la douance, le spectre autistique n’est pas une maladie mais une caractéristique innée, un fonctionnement qui ne peut pas se guérir: on naît HP, HS, ou/et asperger et on meurt HP, HS, et/ou asperger. .

Alors rien ne sert de lutter, vous allez vous faire du mal… apprenez à vous connaître avec bienveillance et assumez-vous, c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire

Donner l’illusion

L’Asperger devient maître de l’illusion, il va apprendre avec souvent beaucoup de souffrance comment il doit parler, communiquer, échanger, partager, créer des liens, former un couple, être lui ou non…

Précédemment je vous ai parlé de moi, mais nombreux sont les témoignages similaires concernant les interactions sociales. Car pour les Aspergers les codes sociaux ne sont pas intuitifs ni naturels, tout s’apprend, ABSOLUMENT TOUT!

Et c’est difficile, fatiguant, épuisant… On doit penser à tout, tout le temps, développer un sens de l’observation et de l’analyse mais aussi une façon de comprendre et d’appréhender le monde qui est différent de notre fonctionnement. C’est comme si on était sans cesse des anthropologues dans une civilisation avec des moeurs et des habitudes différentes des nôtres. Rien n’est logique, tout doit se mémoriser. Et attention, la moindre erreur a des conséquences dramatiques sur notre estime de nous, notre envie de recommencer et notre petit coeur.

Tant d’effort pour un résultat si fragile, et surtout devoir par la suite se mettre dans notre bulle pour reprendre notre souffle. Car si nous pouvons donner l’illusion pour un moment, cela nous demande le même effort que de faire un marathon alors qu’on ne court jamais. Il nous faut donc quelques heures, parfois des jours pour reprendre notre souffle.

Sans parler des déceptions… s’investir tant dans une relation, y croire de nouveau, se livrer, se mettre à nu, faire confiance, faire des efforts pour au final être rejeté… une nouvelle fois. Avoir cette sensation de décalage permanent: comme sur un tapis de course qui ne cesse d’accélérer le rythme… à un moment, tu trébuches. Et selon la bienveillance de ton interlocuteur ça passe… ou ça casse. Alors oui, on donne l’illusion, celle qu’on jongle certes… mais avec le coeur et les deux mains attachées.❤

Et les émotions ?

Le préjugé qui revient souvent c’est qu’un Asperger n’est pas hypersensible, pire: qu’il n’a pas d’émotions, qu’il est stoïque et sans état d’âme.

Quel étrange préjugé… mais d’où vient-il? Non, parce que même si le spectre autistique est large, clairement les autistes sont souvent très sensibles! Il n’y a pas qu’une façon de vivre et d’exprimer ses émotions. Bien triste celui qui va le croire.

Ainsi, même si les réactions des Aspergers peuvent sembler étranges, hors de propos voire carrément déplacées… cela n’en reste pas moins des émotions!

Il faut se dire que l’hyperesthésie assez présente chez les Aspergers fait qu’ils sont souvent bien remplis de leurs propres ressentis, au monde, aux bruits, aux odeurs, aux stimulis, aux interactions, etc… Étant déjà à la limite d’eux-mêmes, ils vont donc avoir tendance à se protéger naturellement des émotions d’autrui, d’où certainement le préjugé que les Aspergers n’ont pas d’empathie.

Bon, tu l’auras compris, c’est FAUX! Les émotions sont bien présentes, et très puissantes. D’ailleurs en ce qui concerne l’empathie, les Aspergers ont souvent de hautes valeurs, sont très à l’écoute de leur environnement, ne savent pas mentir, ni être dans une quelconque manipulation, ils sont bien souvent les victimes des pervers narcissiques et se font avoir très facilement (comme les hypersensibles et les surdoués… et oui).

Donc, la prochaine fois que tu verras une personne qui te semble fermée et froide… tu garderas à l’esprit que peut-être, tout simplement, elle est en mode survie.
.

En bref…

C’est être différent parmi des personnes différentes.😁

Nous n’avons pas tous des traits autistiques, même si on peut en partager certaines caractéristiques. Ce qui va créer la vraie différence c’est la fréquence, l’intensité et la temporalité de ce que l’on vit dans notre quotidien.
Voilà pourquoi le syndrome d’Asperger (ou TSA dorénavant), est reconnu comme un handicap par la MDPH, vous pouvez donc bénéficier d’une RQTH (reconnaissance en qualité de personne handicapée et donc une adaptabilité de votre poste de travail; alors n’hésitez pas!).

Et sinon, pour terminer cette jolie semaine de sensibilisation, voici les lectures que j’aimerais vous proposer sur le sujet (y’a de tout, pour tous les goûts 😉):
– “Asperger et fière de l’être” d’Alexandra Reynaud et son site http://les-tribulations-dune-aspergirl.com
.
– la chaîne youtube de Super Pépette, et son blog http://emoiemoietmoi.over-blog.com

– “Dans ta bulle”, de Julie DACHEZ (c’est elle, Super Pépette)

– “Accompagner son enfant zèbre, à haut potentiel, hypersensible et asperger” de Jasmine Gage (un livre pratico-pratique génial)👌

. – “Dans la tête d’un Asperger” de René-Maurice Dereumaux .

– “Je suis né un jour bleu” de Daniel Tammet

– et la BD “La différence invisible” de Julie Dachez & Mademoiselle Caroline .

Et bien sûr mes stories sur instagram (story permanente “asperger”).

Si tu as d’autres références, partage-les en commentaire que cela soit sur l’autisme ou le syndrôme asperger!
Cela pourra en aider plus d’un.e (car c’est ensemble qu’on avance plus vite ❤).

Si cet article te parle ou si tu penses qu’il peut aider une autre personne, n’hésite pas à le partager et donc à donner de la visibilité à ce sujet si méconnu !

La Newsletter qui prend soin de toi

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.