Suite à mon écrit sur « l’autre comme objet de consommation », je vous propose une petite fiche pratique afin d’entrevoir les choses différemment. En effet, le fait de ne plus considérer l’autre comme un objet de désir, permet d’assainir les bases d’une relation.

Trop de relations se disloquent car on attend quelque chose de l’autre, on attend que l’autre nous complète, nous porte, nous emporte. Alors qu’il faut déjà être bien avec soi même, et se connaître avant tout pour choisir une relation sans s’y perdre et sans être en demande.

1 / Déjà commencez par apprendre à vous connaître. 

Dans ce monde de carcans et d’étiquettes, nombre d’entre nous ont été « bien éduqués » selon les conventions sociales communes; mais beaucoup s’y sont perdus: on fait le BAC que papa et maman nous ont conseillé, on fait des études car il paraît que c’est la solution la meilleure pour avoir un emploi, on fait tout pour avoir un CDI dans une entreprise socialement acceptable ou valorisée, on se marie puis après on fait des enfants, on fait construire ou achète une maison etc… des voies toutes tracées sans même savoir si c’est cela que nous voulons. Loin de moi l’idée de critiquer ce schéma, mais est-ce bien cela que vous vouliez? Là encore, on va pas tout remettre en question (c’est une voie bien compliquée à prendre), mais juste prendre la voie de l’honnêteté. Si vous aviez eu le choix, auriez-vous fait différemment? Quels étaient vos rêves d’enfants? Le but n’est pas de tout plaquer pour vendre des barbes à papa bleues ou devenir astronaute ou que sais-je encore… le but est de vous recentrer sur ce que vous êtes VOUS ! Car c’est en connaissance de vos réels besoins que vous apprendrez à vous connaître.

2 / Acceptez vos faiblesses et vos défauts pour aimer celles des autres.

Personne n’est parfait, c’est un constat facilement vérifiable. Et je dirais même plus, on est d’ailleurs tous le con de quelqu’un ! Ainsi, vous avez, comme moi, comme vos voisins, votre mère, frère, chien… des tonnes de défauts et de faiblesses. Dans ce monde de concurrence où il est nullement question de les mettre en avant, mais plutôt  de démontrer qu’on réussit tout et avec facilité; pas évident d’arborer nos petites ratures. Certes… alors juste gardez-les pour vous ! Mais soyez conscients de leurs présences, car cela vous aidera à voir les autres différemment, avec plus de tolérance. Cette fille qui parle haut et fort pendant les soirées, ou cet homme qui fait toujours des blagues graveleuses devant la machine à café, ou encore ce couple qui ne cesse de mettre des photos de leurs bonheur sur les réseaux sociaux… sont-il réellement ce que l’on voit d’eux? Cette fille ne cache-t-elle pas un lourd fardeau? Ne compenserait-elle pas un manque de confiance en elle? Cet homme, ne serait-il pas effrayé par les femmes et ne souffrirait-il pas d’une absence de relation? Et ce couple est-il si heureux? Ou aurait-il tant besoin de le montrer pour tenter juste d’y croire un peu?

3 / On ne change pas les gens. 

Vous n’aimez pas tout le monde et tout le monde ne peut pas vous aimer. C’est un fait qu’il faut absolument reconnaître. Cela n’empêche pas de nous respecter! Mais voilà, des atomes crochus on en a pas avec tout le monde et c’est bien normal. Il y a certaines caractéristiques qui vous agacent au plus haut point et vous en avez le droit. Mais lesquelles? Voyez avec ce que vous êtes car il serait une erreur de croire que l’on change les gens. Car si les personnes évoluent ça doit être avant tout pour elles et pas pour se travestir pour une relation (sinon ça ne dure jamais, les masques tombent). Ainsi si vous êtes d’un tempérament jaloux, évitez de vous engager dans une relation où le/la partenaire a un fort besoin de séduire. Mais si vous le faîtes, alors acceptez l’autre dans ce qu’il/elle est et n’attendez pas qu’il/elle change. Cela sera à vous de vous adapter et non l’inverse.

Ainsi choisir de faire couple avec quelqu’un c’est aussi savoir ce que nous souhaitons vivre au sein du couple, connaître ses besoins et voir s’ils peuvent être en adéquation avec ceux de l’autre.

4/ Acceptez de vous tromper.

Trop de couples sont ensemble pour de mauvaises raisons, cela ne durera donc pas, pire encore: plus ils vont s’entêter et plus il y aura de la souffrance. Le pire selon moi, c’est lorsque certains décident de faire des enfants en ayant le fantasme que cela arrangera les choses. Une chose est sûre, un enfant n’arrange rien, il fera juste ressortir ce qu’il y a déjà présent. C’est un multiplicateur ! Il multiplie  le bonheur comme les emmerdes et révèle donc ce que vous avez souhaitez dissimuler. Ainsi, il est possible que la personne que vous avez choisi ne vous corresponde pas, mais tout devient plus compliqué lorsqu’on vit avec, on a des amis en commun, on est mariés, on a des projets et on a des enfants. Mais vous n’avez qu’une vie, et il me semble bien triste de ne pas laisser à votre moitié la possibilité de rencontrer quelqu’un qui fera réellement son bonheur.

5/ Construisez vous-même votre bonheur.

N’attendez pas des autres et en particulier des gens avec qui vous vivez qu’ils vous rendent heureux. Ca ne fonctionne pas comme ça. Soyez heureux et ayez comme projet de partager votre bonheur avec quelqu’un. J’entends souvent dire « je serai heureux une fois que je serai en couple ». Absolument pas ! Ou du moins ça ne dure qu’un temps ! Apprenez à vous connaître, apprenez à vous faire du bien, apprenez à vivre seul; afin d’apprendre à quelqu’un d’autre  comment faire pour vous aimer. Si vous ne savez pas ce qui vous rend heureux, vous ne pourrez jamais expliquer à votre moitié ce qu’il/elle pourrait faire pour vous aider dans les moments difficiles. Il/elle n’est pas dans votre tête et a déjà à faire avec sa propre tête, alors n’attendez-pas de lui/ d’elle qu’il/elle fasse votre bonheur. Et c’est là où l’étape 4 a son importance. Si vous n’êtes pas heureux en couple, il faut savoir si c’est l’autre qui ne vous correspond pas/ plus, ou si c’est parce que vous ne vous connaissez pas, ou encore car vous attendez de l’autre quelque chose qu’il ne vous apportera jamais: le bonheur. Car seul vous même pouvez vous rendre heureux. Le bonheur c’est dans le coeur, c’est dans la tête, c’est les petites choses du quotidien et qui nous entourent mais ce n’est absolument pas dépendant des autres.

6/ Enfin soyez honnête et humble envers vous et contre tout… pas facile dans un tel monde ! 

 

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à venir nous rejoindre sur notre page Facebook: ICI

 

 

 

Si tu veux suivre notre actualité et recevoir notre e-book GRATUIT sur: 

"AVOIR UN COUPLE EPANOUI EN 3 ETAPES", 


inscris-toi à notre newsletters ! 

( => en un clic sur la barre latérale  !) 
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.