Les caractéristiques des surdoués

Vous êtes nombreux.ses à me questionner sur les caractéristiques des surdoués. Alors bien sûr, vous pourrez trouver des centaines d’articles et de livres à ce sujet sur internet et ailleurs mais voilà, ce n’est pas si simple. Alors, j’avais envie de vous expliquer les choses autrement si vous le voulez bien. 

1. Les caractéristiques principales desdits « surdoués »

Voici la liste des caractéristiques que l’on retrouve un peu partout :

  • être hypersensible/ hyperémotif
  • hyperesthésie
  • Grande curiosité, notamment pour des sujets atypiques
  • Difficulté à se motiver pour un sujet qu’il trouve sans intérêt
  • Grande imagination/créativité
  • Grand sens de l’observation (dans les détails)
  • Grand sens de l’analyse.
  • Peut facilement faire plusieurs choses en même temps 
  • Difficultés relationnelles, notamment avec les personnes de son âge
  • Humour particulier et aime les jeux de mots
  • Ne supporte pas la frustration et notamment la frustration intellectuelle (ne pas arriver à avoir une réponse à une de ses questions).
  • L’injustice et la moralité sont fondamentales pour lui
  • Idéaliste et très compatissant, il peut se mettre dans certaines difficultés pour soutenir autrui
  • Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes
  • A ses propres techniques d’apprentissage
  • Grande capacité à la verbalisation
  • Aime les jeux de logiques, avec des chiffre ou qui fait appel à la mémoire
  • Perfectionniste, rigoureux et est très conscient de ses failles/ limites
  • Fort besoin de liberté, ne supporte peu ou pas l’autorité

Vous pouvez trouver une liste très fournie sur le site que j’aime beaucoup : http://douance.be/

On dit souvent qu’il n’y a pas besoin d’avoir toutes ces caractéristiques, mais alors à partir de combien peut-on penser être haut potentiel ?
Car finalement, qui aime l’injustice ou l’immoralité ? Qui n’a jamais de créativité ou fait preuve de perfectionnisme ?
Et oui… impossible dès lors d’être sûr et certain d’être haut potentiel.

2. Des caractéristiques ou des cases ?

Dans la pratique, on a vraiment l’impression que c’est un tiroir de bureau où il y a des dossiers qu’il faut remplir, des cases à cocher. Et au final ça aura plus tendance à faire du tort à la cause de la douance, la voyant comme une simple étiquette à coller si on cumule suffisamment de points (référence aussi au test WAIS…).
N’oublions pas que chaque zèbre est unique, ses rayures sont comme des empreintes digitales : propres à chaque individu. Ainsi, deux zèbres comme deux surdoués peuvent ne pas du tout se ressembler. Prenons par exemple une personne laminaire (plutôt carré, analytique, QI homogène, exigeant…) et une personne complexe (intuitif, hypersensible, créatif, fusionnel…) ; ils n’ont pas grand chose avoir l’un avec l’autre, pour autant tout deux sont surdoués!

Alors, bien sûr que l’on peut proposer des caractéristiques communes : boulimie de compréhension, insatisfaction permanente sur ses productions, empathie surdéveloppée, hyperesthésie, multi potentialité, autodidacte dans divers domaines, grand sens de la moralité et de la justice. Mais ce n’est pas juste dans ce cas des cases à cocher, mais réellement des besoins fondamentaux pour le zèbre, au point où il peut en être malade tant physiquement que psychologiquement.

Se rajoute à cela une complexité encore plus grande : le zèbre est un équidé indomptable. 

3. Pas des cases mais une carte !

@cevany_et_cie

En effet, il serait plus juste de ne pas voir ces caractéristiques comme des cases à cocher mais comme une carte sur laquelle les surdoués voyagent. Car ce n’est pas pour rien que les tests de personnalité ne fonctionnement pas pour les surdoués (même en ce qui concerne le fameux MBTI). Le zèbre évolue constamment, et s’il s’arrête il a la sensation de mourir. Il est sans cesse en quête d’amélioration, de changement et de nourriture intellectuelle. Son cerveau est insatiable. Sa curiosité est sans limites, au point de se fatiguer parfois lui-même. 

Ne l’enfermez pas dans une case, il deviendrait un lion en cage et cela le mènerait tout droit vers la dépression. Permettez au zèbre de courir, de faire son chemin, unique et singulier. 

Imaginez donc la douance comme un exhausteur de vos traits de personnalité. Et c’est bien votre personnalité qui vous donnera la route à suivre ! Voilà pourquoi aucun zèbre ne ressemble à un autre. Chaque surdoué a sa propre personnalité, avec ses propres caractéristiques et fera donc son propre chemin sur une carte, ils se croiseront peut-être, feront un petit bout de chemin ensemble, ou un grand voyage en commun… mais il ne rentrera jamais dans une simple case ! 

En bref…

Il est évident que, surdoué ou non, nous évoluons tous tout le temps; mais ce qui va caractériser le haut potentiel c’est justement ce « trop » dans toutes ses caractéristiques. Certaines seront socialement acceptées, seront utilisées comme une force… et d’autres non et en deviendront carrément handicapantes !
En aucun cas lister ou cocher des caractéristiques ne fait de vous une personne surdouée. N’oublions pas qu’être surdoué, ce n’est ni un avantage ni un inconvénient, c’est juste une explication à certains comportements; cela n’explique pas tout. Surdoué ou non, vous êtes ce que vous souhaitez être… à vous d’évoluer jour après jour. 

Le surdoué, lui, ne peut en tout cas pas s’en empêcher… 🙂  

Cet article a été illustré par Cévany du site https://www.cevany.fr
ou du compte instagram https://www.instagram.com/cevany_et_cie/

Si cet article te parle ou si tu penses qu’il peut aider une autre personne, n’hésite pas à le partager et donc à donner de la visibilité à ce sujet si méconnu !

La Newsletter qui prend soin de toi

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.