Aujourd’hui, on a la joie de pouvoir poser une série de questions à Soline, une des mamans les plus bienveillantes qu’il nous soit donné de suivre (ici sa page Facebook S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée), et que tu connais peut-être déjà; si tel n’est pas le cas je pense qu’après lecture de cette interview tu ne pourras pas lui résister ! 🙂

On en profite aussi pour remercier toutes les "Soline" qu'il existe 

car grâce à elles, le monde est de plus en plus bienveillant chaque jour.

 

Bonjour Soline, pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Bonjour à tous ! Je suis Soline, professeur dans un collège public, et deux fois maman. Mon fils aîné a 4.5 ans et ma fille cadette a 2.5 ans. Hypersensible, passionnée, altruiste, je suis fan de chocolat et de livres !

Si on ne se trompe pas, tu as commencé ton blog en 2014, quand ton fils avait environ un an et demi. Qu’est-ce qui t’a poussé à t’exprimer par ce canal?

Quand mon fils est né, en décembre 2012, je suis tombée dans la soupe « pédagogies alternatives » et « maternage ». Un sacré cocktail que j’ai découvert et dont je me suis abreuvée… Je continue aujourd’hui sur ce chemin de l’apprentissage. Je lisais des livres et fréquentais des groupes  sur Facebook, l’unique réseau social que je fréquentais alors. Nous échangions sur l’éducation, les activités, les livres, etc… Et puis un jour, je me suis rendue compte que je me répétais beaucoup dans certains messages. C’était un mercredi et il était approximativement 18h (je suis incapable de me souvenir de la date exacte, mais c’étaient dans les derniers jours du mois de février 2014). Sur un coup de tête je clique sur « Créer une page ». Je cherche un nom de page et hop en 30 secondes mon cerveau me livre « S’éveiller et s’épanouir de manière raisonnée ». On m’a parfois demandé pourquoi j’avais choisi un titre aussi long. Je crois qu’en fait ce titre je ne l’ai pas choisi, il m’a été soufflé. Car, sans en avoir conscience, j’ai posé les bases de ce qu’est devenue la page (puis le blog) quelques années plus tard. Un endroit où je parle à la fois de la tête, de l’esprit, du corps, du cerveau, de la planète…. Tout ceci dans une démarche « raisonnée » c’est-à-dire réfléchie. Bref… Quelques jours plus tard, souhaitant sauvegarder mes multiples publications, j’ai crée le blog afin que mes écrits ne se perdent pas dans les limbes de Facebook. 3.5 ans plus tard je suis toujours là…

Nous avons un point commun essentiel, la bienveillance ! pastedGraphic.png  Peux-tu nous en dire d’avantage sur le chemin qui a été le tien? As-tu reçu une éducation bienveillante?

J’ai reçu une éducation que l’on pourrait qualifier de « traditionnelle ». Gros yeux, phrases assassines, adultisme… Mes parents ont fait ce qu’ils pensaient être le mieux avec les connaissances qu’ils avaient. Je n’avais jamais posé un regard critique sur l’éducation que j’avais reçue. Après tout, mes parents nous avaient aimé et bien éduqué mon frère, ma sœur, et moi ! Jeune adulte, j’ai d’ailleurs été de ceux qui disent « Une fessée n’a jamais tué personne et ça ne fait pas de mal ! ». C’est pendant ma première grossesse que le remue-ménage intérieur s’est produit. Un vrai remue-meninges la nuit. Je cauchemardais. J’entendais toutes les petites phrases assassines qui me revenaient durant la nuit : « Pleure tu pisseras moins au lit » et j’en passe. Et puis mon fils est né. J’ai lu « Au cœur des émotions de l’enfant » d’Isabelle Filliozat, recommandé par des amies. Ce fût MA révélation. Depuis, j’ai lu des dizaines et des dizaines de livres sur la parentalité.  Mon cheminement n’est pas terminé. D’ailleurs, a-t-il une fin ? Ce que j’observe c’est que ma posture et ma réflexion s’affinent. La place de l’enfant, le regard que je lui porte, sont vraiment différents entre aujourd’hui et la mère que j’étais il y a 4 ans.

Tous ces choix de vie – l’écologie, l’éducation bienveillante, le zéro déchet, le “maternage”, le portage… – ont-ils été des choix de couple ? Comment ta famille en est-elle arrivée là ?

Partage des tâches oblige, les impulsions ont été partagées. Je suis en couple avec mon mari depuis 16 ans (j’avais alors 16 ans). De ce fait, nous nous sommes construits ensemble. Le volet « écologique » de la famille vient plutôt de mon mari. Dans le couple, c’est lui qui scrute les étiquettes, c’est lui qui fait la chasse aux additifs, c’est lui qui a proposé que nous démarrions l’aventure des couches lavables. Le volet maternage, portage, éducation…. s’est installé à mon initiative. Nous n’avons pas toujours cheminé au même rythme, mais nous avons avancé ensemble, dans la même direction. Nous ne sommes pas toujours d’accord (et je pourrais préciser « fort heureusement ») mais nous nous soutenons. Mon mari est dans l’ombre du blog, je ne parle pas de lui, tout simplement pour le préserver. Mais il me soutient et est fier du travail que j’accomplis. Pour reprendre ses termes,  pour lui je « mène une bataille » mais il sera toujours « mon bouclier ». L’image est belle. Elle est forte.

Tu es très active -tout comme Maja, dont on peut retrouver l’interview ici – dans la lutte contre les VEO. Pourrais-tu nous en dire d’avantage sur cette thématique qui te tient tant à coeur?

Je suis adhérente à l’OVEO ainsi que membre du Conseil d’Administration de StopVEO. Je lutte CONTRE les VEO oui. Mais je lutte avant tout POUR le respect et la prise en compte de l’enfant en tant qu’individu à part entière, en totale égalité avec l’adulte. Être parent c’est difficile. Se remettre en question ça l’est tout autant. Je pense que nous devons tous nous serrer les coudes, communiquer, échanger… et surtout faire circuler les informations. Aujourd’hui, la connaissance, on l’a. Le cerveau de l’enfant nous livre ses secrets. A nous de diffuser tout cela. Dans le respect et l’empathie. Il n’y a pas de parent parfait n’est-ce-pas. Il n’y a que des parents authentiques. Mais je préférerai qu’à cette authenticité soit ajoutée l’accès facilité à des informations capitales.

Il n’est pas toujours évident d’être dans une démarche d’éducation positive/respectueuse/bienveillante. Est-ce que parfois tu n’es pas trop fatiguée de devoir toujours expliquer les même choses? Vous sentez-vous épaulé par votre entourage?

Il m’arrive d’être fatiguée… Mais honnêtement cela ne dure pas. J’ai la chance d’avoir une communauté sur Facebook qui m’épaule et me porte. Je communique peu sur la question, mais je reçois un certain nombre de messages privés au quotidien. La plupart des gens me remercient, me livrent leur cheminement… et cela suffit à remplir mon réservoir et me rebooster pour quelques jours.

Si tu pouvais profiter de cette interview pour faire passer un seul message aux gens qui vont la lire, quel serait-il ?

Serrons-nous les coudes. L’enfant est l’avenir de l’homme. Ouvrons nos cœurs. Ensemble, changeons de regard sur l’enfance.

As-tu des idées, des projets nouveaux qui s’inscrivent dans cette démarche de promotion d’une parentalité respectueuse des enfants ?

Oui. Mais j’attends un peu pour en parler… Suspense !

Et enfin, une citation qui te porte au quotidien ?”

Mère Térésa : « La paix du monde commence à la maison ». La clé elle est là. Juste là. Sous nos yeux. <3

Merci pour cette entrevue. Je vous souhaite une belle et douce journée à tous. A bientôt.

 

Pour suivre Soline et sa bienveillance tu peux la retrouver sur :

Son blog: https://www.seveilleretsepanouirdemaniereraisonnee.com
Sa page Facebook:https://www.facebook.com/seveiller/
Son compte Instagram: https://www.instagram.com/solineseveiller/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.