,

 » Tu as de la chance d’être blogueuse ! « 

Aujourd’hui je voudrais te parler de cette phrase : « Tu as de la chance d’être blogueuse ! ». Voilà une phrase qui a raisonné dans ma petite tête. Sur le coup, je me suis dit « accords toltèques », chacun voit à travers son prisme, ainsi mon naturel positif n’en a rien conclu. Sauf que, voilà mon interlocuteur qui n’en est pas resté là. Il en vient, avec une attitude équivoque, carrément à me questionner sur le prix de mes accompagnements… tout sourire je lui explique donc qu’il y a un réel travail derrière et que je fixe toujours le prix en fonction ce qui est offert sur le marché, ainsi que par rapport aux retours des parents testeurs.
Et puis de fil en aiguille, le voilà un brin jugeant avec un monologue bien-pensant… Je me suis alors demandé si cela valait vraiment le coup de développer le sujet. Je tente donc une première approche en lui demandant s’il connaissait le métier de « blogueur/se ». A priori non. Mais cela ne l’arrête pas, au contraire, il m’en explique les idées qu’il en a.

Et d’un coup j’ai repensé au site de ma photographe de mariage. Je me souviens que j’avais eu une sorte de refroidissement général quand j’avais vu ses tarifs, et qu’heureusement j’avais eu la curiosité de lire l’article qu’elle avait rédigée à ce sujet. Elle y expliquait tout le travail derrière, tous les investissements et autres frais que l’on ignore; comme comme tout le monde on se dit « heu ça lui fait + de 100euros de l’heure, à l’aise quoi » ! Car pour compter ses sous on sait faire, mais pour quantifier un travail que l’on ne connait pas, on ne sait plus… Surtout lorsqu’on est habitué à payer 5 euros un tee-shirt « Made in China » pour juste financer des camps de concentration (m’enfin ça c’est un autre débat…).
On peut concrètement dire que la plupart des personnes ignorent bien la valeur des choses, notamment avec ces « nouveaux métiers » du Net. On a déjà du mal à pleinement réaliser que derrière chaque mot écrit il y a une personne qui les pense; que derrière chaque mot lu il y a une personne qui les vit… alors se dire que derrière tout cela il y a aussi du travail….

Alors j’ai attendu. J’ai attendu que cette personne termine son monologue; à priori elle en avait des choses à exprimer. Je l’écoute, patiemment, attendant mon tour de parler. Sachant qu’elle n’allait pas forcément apprécier mon point de vue, car différent du sien, je lui demande la permission de m’exprimer sur le métier que je fais. Je lui propose donc de lui expliquer les avantages et les inconvénients de ma vie de blogueuse, afin qu’il puisse tenter d’y réfléchir avec mon expérience; toute personnelle bien sûr.
Permission accordée.

Au départ, il ne faut donc pas oublier qu’être « blogueur/se » c’est être souvent auto-entrepreneur/se, donc quitter dans la plupart des cas un travail où chaque mois qu’importe le résultat tu as ta paye !
J’ai donc quitté mon emploi agréable, un revenu stable qui m’apportait une quiétude familiale (et bien oui j’ai deux gosses et un loyer à payer comme tout le monde !), pour tenter de vivre de ma passion, et surtout pour poursuivre mon rêve de l’instruction en famille.
Ma réalité c’est que j’ai deux enfants en bas âge à m’occuper H24, 7/7j (et non j’ai fait le choix de pas avoir de TV, non on a pas de famille à proximité, ni de babysitter).
Je bosse donc dès que je le peux, dès que je vais aux WC, en préparant les repas, pendant les tétées, le soir quand ils sont au lit jusqu’à tard dans la nuit (parfois même jusqu’à 2h du matin), tout en allaitant 6 fois/nuit mon fils, les week-ends et jours fériés compris. D’ailleurs je ne sais plus ce que sont les vacances. Un jour, j’avais calculé par semaine, j’en suis à + de 55h de travail, sans compter la charge mentale, les enfants et les tâches ménagères bien sûr, qui eux ne s’arrêtent pas non plus.

95% de mon travail n’est pas rémunéré, il est offert gratuitement sur internet.
Il est le fruit d’années d’études (car oui contrairement à beaucoup de blogueurs/ses, j’ai un paquet de diplômes et d’expériences pour légitimer ma posture professionnelle), de pratiques professionnelles et de lectures quotidiennes. Tout cela, c’est du temps, tout cela c’est de l’énergie, tout cela quand tu es salarié ou fonctionnaire c’est payé !
Mais le monde du net est différent: d’abord tu te vends, après on te paye (si tu as cette chance).
Mais les règles je les accepte. Je les accepte contre du temps, contre la chance que j’ai de faire ce que je veux comme je veux. Je ne cotise pas au chômage, donc concrètement si personne ne veut débourser de l’argent pour mon travail, je ne peux pas nourrir ma famille. C’est ça la vie des auto-entrepreneurs/ses du web.
A côté de cela, je prends le temps tous les matins de me lever avec mes enfants, on a le temps de se câliner, de se bisouter et de déjeuner en pyjama. Quand ils sont malades, je peux les chouchouter, et décaler tout ce que j’avais prévu. Je peux programmer aussi mon travail des jours à l’avance quand j’ai le temps d’en faire plus que prévu. Je peux aller à des activités en pleine semaine et profiter sans qu’il y ait trop de monde partout. On peut partir n’importe quand n’importe où… et c’est un luxe. Un vrai luxe, qui se paye ! A chacun de voir si ça en vaut le coup.
Derrière chacun de mes accompagnements il y a donc une qualité professionnelle, avec la déontologie qui va avec. Je fais toujours en sorte de ne jamais rendre dépendant/e de moi, je fais toujours en sorte de mettre la personne au centre de sa vie, au centre de son projet, au centre de son épanouissement. Ce n’est certainement pas commercial, j’en suis pleinement conscience, mais c’est éthique ! Et bien sûr, je m’engage à être disponible auprès des personnes une fois qu’elles ont acheté un accompagnement. Je ne les culpabilise pas en cas d’échec mais cherche avec elles comment faire autrement.

Chaque mot est pensé, choisi, étudié, soumis à discussion.
Chaque image est soigneusement recherchée et réfléchie.
Je prépare chaque vidéo, je condense mes recherches, je vérifie mes sources.
Je réponds à tous les messages, je lis tous les commentaires.
Je tente d’être présente au maximum sur nos réseaux sociaux.
Je crée des accompagnements de toute pièce en parallèle du contenu gratuit quasi-quotidien.
En bref, j’apprends chaque jour un nouveau métier ou plutôt de nouvelles professions. Car il y a aussi tout le côté marketing et commercial; qui n’est pas du tout mon fort il faut bien le dire… mais aussi tout le côté web (création de site, création de pages de vente, création de tunnels de vente, savoir sécuriser un site, sécuriser un lien de paiement, créer des videos, faire le montage vidéo etc…). Bref j’ai tellement appris, et je n’en suis qu’au début.
Je crois très honnêtement que si j’avais su tout ce qu’il y avait avant de me lancer… et bien je n’aurais certainement pas tenté !!

Chaque jour je me demande si cela va fonctionner, si mon travail va plaire, si les gens seront contents au point de repartager. Car il faut bien être honnête, je n’existe que par les partages des uns et des autres. Si mon entreprise existe, c’est parce que les personnes le veulent bien.
C’est aussi pour cette raison que je n’aime pas parler de clients ou de prospects, mais bien de personnes. Peut-être est-ce lié à ma sensibilité professionnelle, venant du monde de l’aide à la personne, mais il est évident pour moi que je réalise pleinement que je peux impacter positivement ou négativement la journée de quelqu’un.
Les personnes qui me suivent au quotidien me font confiance pour apporter des informations de qualité, et qui ne vont pas les culpabiliser; mais au contraire les aider positivement dans leur vie. C’est une responsabilité aussi.
Je n’ai pas envie d’être de ceux/celles qui balancent une info et basta, op je bloque si ça plaît pas.
Cependant je dois bien admettre que se mettre à nu sur internet c’est aussi s’exposer sans cesse au pire de l’être humain… au pire en chacun de nous. Les gens se permettent tellement plus quand ils sont derrière un écran… à croire que certains n’ont pas compris qu’une petite croix rouge pourrait éviter qu’ils se fassent du mal en voyant un contenu qu’ils n’aiment pas… et que cela éviterait également de blesser une personne de l’autre côté de l’écran, qu’ils ne connaissent pas.

Et puis il y a la concurrence. Comme tout entrepreneur/se, dans tous les domaines tu fais face à la concurrence, qu’elle soit loyale ou déloyale. Comme dans tous milieux, parfois tu fais confiance et tu te retrouves avec un couteau dans le dos. Tu tombes, tu te fais mal, tu pleures et tu te relèves.
Et puis tu te dis que c’est ça la vie.

Que l’on a tous des choix à faire, que le mien a été de privilégier ma famille et d’espérer qu’un jour je puisse vraiment vivre de ce choix. 🙂
En attendant, je remercie Dieu chaque soir de m’avoir donné le courage de quitter mon confort de vie pour voir mes enfants grandir au quotidien. Et je donne tout le reste pour faire en sorte que cette situation se pérennise. Je donne mon maximum pour les autres mais aussi pour moi et ma famille, car j’aime ça. Car j’ai envie d’y croire, car j’ai envie de montrer et de démontrer que OUI C’EST POSSIBLE, qu’il faut croire en ses rêves et se battre pour. Chaque jour j’ai la chance de rencontrer, même virtuellement, de nouvelles personnes extraordinaires aussi, chacune d’entre elles me donnant la force de poursuivre avec leurs likes, leurs commentaires, leurs MPs, leurs partages, leurs retours sur mes accompagnements.

Chaque jour j’ai la sensation d’apporter un peu à ce monde: un peu de bienveillance, un peu d’harmonie, un peu de positif. Chaque jour je me dis que même si cela ne fonctionne pas, au moins j’aurais tenté, et que ça aura été une belle expérience.

Car oui, j’ai de la chance d’être blogueuse.

 

 

Elodie

 

__________________________

➡POUR NOUS RETROUVER SUR TOUS NOS RESEAUX SOCIAUX :

▪Notre site: www.ailesetgraines.com

▪Notre chaîne Youtube: https://www.youtube.com/ailesgraines

▪Notre page Facebook: https://www.facebook.com/ailesetgraines/

▪Notre compte Instagram: https://www.instagram.com/ailesetgraines/

▪Notre compte Steemit: https://steemit.com/@ailesetgraines

▪Notre compte Pinterest: https://www.pinterest.fr/AilesetGraines/

_________________________

👉  Nous vous accompagnons également dans votre parentalité:   https://ailesetgraines.com/accompagnement/