Aujourd’hui, après l’interview de Matthias, mari d’Héloïse d’Itsamumlife et père au foyer bienveillant IEFeur, nous avons la joie de te présenter Emmanuelle, Servante du Jeu de Peindre, qui exerce cette belle activité en Corrèze notamment. Il s’agit d’une activité que les enfants apprécient généralement beaucoup, une activité dont je vous avais un peu parlé sur une publication Instagram et qui avait éveillé votre curiosité. Complète et respectueuse de l’enfant, et ce qu’importe son âge, cette activité est un moment hors du temps que l’on peut également s’offrir en tant qu’adulte. Nul besoin de savoir peindre… au Jeu de Peindre, nous sommes tous les artistes de notre âme. 

Mais pour en savoir plus je te laisse avec Emmanuelle…

Photo jeu de Peindre peinture couleurs arno stern emmanuelle

1/ Bonjour Emmanuelle, est-ce que tu pourrais présenter en quelques mots ce qu’est le Jeu de Peindre?

Bonjour Elodie, et merci pour cette présentation! Le Jeu de Peindre est avant tout … un Jeu! Ce n’est pas un atelier d’art-thérapie et encore moins d’art, c’est un atelier de peinture dans lequel tous les participants, quel que soit leur âge, peignent pour s’amuser, comme le font naturellement les enfants. Au centre de la pièce on trouve une grande table-palette avec 18 couleurs vives et 3 pinceaux par couleur. On peint sur de grandes feuilles punaisées au mur, à la hauteur de chacun. Ces feuilles sont un espace de liberté absolue: au jeu de Peindre, pas de consignes, de conseils, de remarques négatives ou positives sur ce qui est déposé sur la feuille. La table-palette est l’espace partagé, là où l’on se rencontre. De ces aller-retour entre espace de liberté et espace partagé naît une atmosphère enthousiasmante, faite de bienveillance et de créativité.

2/ Y’a-t-il des règles ou des principes particuliers à respecter durant cette activité?

Bien sûr, comme tout jeu, le Jeu de Peindre a ses règles. Elles sont très simples : reposer les pinceaux au bon endroit ; ne pas mélanger les couleurs sur la table-palette ; faire attention aux autres. C’est à peu près tout! Ah oui, autre chose, il ne peut pas y avoir de public. Toutes les personnes se trouvant dans la pièce participent.

3/ Tout le monde peut-il participer à une session du Jeu de Peindre, ou y’a t-il des restrictions particulières ?

Dès qu’on est capable de manipuler les fragiles pinceaux avec délicatesse (en général 3 ans), on peut participer. Je mets sur mes flyers « de 3 à 133 ans »! La seule condition pour les adultes est d’accepter de lâcher-prise … ce qui est loin d’être facile.

4/ Quel est le tarif ? Et comment peut-on trouver un Jeu de Peindre non loin de chez soi ?

Chez moi, le tarif est de 8€ la séance pour 1 personne, 14€ pour 2 et 20€ pour 3 et plus de la même famille. Mais c’est différent pour chaque praticien du Jeu de Peindre. Nous encourageons les inscriptions à l’année parce qu’elle permettent de vraiment plonger dans le Jeu et d’en tirer le meilleur bénéfice. Un peu comme pour le yoga : une séance, c’est bien mais une pratique régulière, c’est encore mieux!
Pour trouver un Jeu de Peindre près de chez soi, on peut téléphoner à Arno Stern, l’inventeur de ce Jeu, mais il n’a pas de liste exhaustive des ateliers. Une recherche internet « jeu de peindre » peut aussi aider. Vous pouvez aussi me contacter, je peux questionner une liste de praticiens formés par Arno Stern.

Photo jeu de Peindre peinture couleurs arno stern emmanuelle

5/ C’est une activité que tu animes depuis combien de temps ? Qu’est-ce qui t’a amené à faire la formation qui y est liée ?

Ca fait 18 mois que j’anime des ateliers du Jeu de Peindre en Corrèze et à Limoges. Je me suis formée auprès d’Arno Stern en avril 2016. Je l’ai découvert via le livre de son fils, André Stern, « …Et je ne suis jamais allé à l’école ». J’ai alors lu « Heureux comme un enfant qui peint » d’Arno, et ça a été pour moi une révélation. Je ne pouvais pas refermer ce livre et continuer comme si de rien n’était. Je voulais que mes enfants puissent peindre de cette façon! Je n’en parle généralement pas parce que cela nécessite un long développement, mais derrière le Jeu de Peindre, il y a quelque chose de très profond qui  a à voir avec la mémoire de l’humanité, quelque chose que nous avons tous dans nos cellules. J’ai contacté Arno à Paris pour lui demander si il y avait des ateliers près de chez moi, il n’y en avait pas. Je lui ai demandé si on pouvait le faire en famille, à la maison, et il m’a répondu que l’effet de groupe était très important… alors j’ai décidé d’ouvrir un atelier en Corrèze.

6 / Avec ta pratique, as-tu pu remarquer certaines petites (ou grandes !) choses que les sessions que tu animes apportent aux enfants ? Et aux adultes ?

Les enfants, en général, ressentent une grande fierté à regarder leurs dessins, il se sentent forts et confiants. C’est parfois lié à la dimension des feuilles (50 x 65cm), que l’on peut aussi juxtaposer pour agrandir l’espace de la peinture, parfois au nombre illimité de feuilles que l’on peut peindre, parfois aux magnifiques couleurs, parfois simplement à la joie d’être là, dans cette atmosphère créative. Certains enfants sont aussi touchés de voir des adultes partager la même activité qu’eux, ils se sentent valorisés.
Les adultes, en général, ressentent une immense détente … ils me disent souvent qu’il y a des années qu’ils n’ont pas peint ainsi, en fait, depuis qu’ils étaient enfants. Ils ressentent l’énergie créative des enfants et s’en imprègnent fortement.

 

7/ Existe-t-il une différence de comportement, d’attitude ou autre, entre les enfants et les adultes durant cette activité ?

Les adultes qui se laissent suffisamment aller peignent avec la même ferveur, la même soif, que les enfants. Mais peu osent me demander une autre feuille, puis une autre, et encore une … sans limites.
Certaines personnes, enfants ou adultes, me disent ne plus savoir quoi peindre au bout d’un moment. Elles ont peur de ne pas savoir, restent dans la réflexion. Je les encourage à aller vers une couleur qui les attire et à laisser faire leur pinceau. En général, ça marche ! Il ne faut pas se poser de questions, juste tracer ce que la main veut.

8/ Un des principes du Jeu de Peindre c’est notamment de laisser son dessin à la fin de la session, on ne le ramène pas avec soi. Au départ cela peut être un peu déroutant, probablement plus pour les adultes, ou les parents qui veulent ramener le dessin de leurs enfants. Pourrais-tu nous expliquer toute la logique de ce principe ?

Laisser son dessin à la fin de la session permet d’éviter des commentaires de la part de personnes extérieures. On peint pour soi, pas pour montrer aux autres. Le Jeu nous aide à retrouver une intériorité confiante.
Le fait de ne pas avoir son dessin chez soi permet aussi de garder intact le souvenir d’un moment merveilleux. Quand on repense à son dessin, on ressent à nouveau l’énergie créative du groupe qui l’a imprégné, le souvenir est brillant. Un jour, un garçon de 10 ans était particulièrement content de son dessin et voulait le ramener pour l’afficher dans sa chambre. Je lui ai dit qu’on en reparlerait la fois suivante. 15 jours plus tard, il m’a demandé à le revoir et il m’a dit « t’as raison, il est beaucoup plus beau dans ma tête! ».
Je conserve tous les dessins chez moi, ils sont importants, pas jetés. Il est possible à tout moment de demander à les revoir. Pour les participants, ce sont des moments de joie archivés et accessibles.

Photo jeu de Peindre peinture couleurs arno stern emmanuelle

9/ Qu’aimes-tu le plus dans ton activité ? Ta pratique en tant qu’animatrice du Jeu de Peindre t’a-t-elle nourri personnellement ou apporté de jolis souvenirs?

Ce que j’aime par dessus tout dans un atelier du Jeu de Peindre, c’est le moment où tout le monde est absorbé par sa peinture. Les visages sont détendus, la créativité fait briller tous les yeux, le temps est suspendu, ce sont des moments magiques.
Mon rôle dans l’atelier est d’être au service de chacun, de prévenir les besoins des uns et des autres pour qu’ils n’aient pas à s’extraire de cet état de grâce pour résoudre un problème technique (coulure, besoin de feuille, de couleur…). Cette posture ultra présente et en même temps en retrait, discrète, je crois bien que je l’applique aussi dans la vie de tous les jours, notamment avec mes enfants, pour qu’ils puissent jouer de manière libre et continue.

10 / Pour finir, où exerces-tu et comment peut-on te contacter si on habite pas loin ?

J’ai des ateliers dans de vrais closlieux, espaces dédiés au jeu de peindre, à Limoges une fois par mois ( à la Ruchidée, une maison associative du centre ville), à Naves (près de Tulle) tous les 15 jours et au Lonzac (25 km au nord de Tulle) toutes les semaines.

Je propose aussi régulièrement des ateliers moins conventionnels, c’est à dire que j’habille le lieu juste le temps de la séance : à Brive (au centre culturel) et à Limoges (espace familles de la CAF).

Et sur demande, pour des groupes ou des associations.

L’adresse de mon site est http://bullesdecouleurs.weebly.com et ma page facebook « Jeu de Peindre Corrèze » vous y trouverez toutes les dates et des contacts.

Photo jeu de Peindre peinture couleurs arno stern emmanuelle

 

 

Si toi aussi tu es interessé/e par cette activité, saches qu’il en existe partout en France, n’hésite pas à t’informer auprès des associations de ta ville, et si tu n’es pas loin de la Corrèze ou de la Haute-Vienne, alors on te recommande plus que chaleureusement de contacter Emmanuelle : https://bullesdecouleurs.weebly.com/contact.html

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.