Le retour à domicile de la personne âgée en situation de dépendance.

Le retour à domicile de la personne âgée en situation de dépendance.

Chères familles, amis, proches qui êtes si présent dans le quotidien de nos personnes âgées, je tenais tout d’abord à vous remercier pour votre ténacité, et votre présence. Vous êtes le meilleur soutien qu’elles puissent avoir. J’admire tous les jours votre courage.

Toutefois, au cœur de mon métier d’assistante sociale, j’assiste régulièrement à un phénomène d’épuisement des aidants (autant psychique que physique). C’est pourquoi je ne cesse de répéter « prenez soin de vous », en effet, je crois fermement que votre place est bien là, mais en temps que famille, ami, proche, et qu’il est important pour un aidant de savoir se ménager et trouver du temps pour soi car forcément, vous avez également votre quotidien à gérer.

C’est pourquoi aujourd’hui, il existe de nombreux dispositifs dédiés à nos personnes âgées en situation de dépendance.

Mais avant, il convient de vous décrire les aides à domicile : il s’agit de l’assistante apportée pour les actes de la vie quotidienne (de la toilette, à la préparation des repas, ménage, aide aux sorties, etc…). cela ne comprend toutefois pas les actes médicaux, effectés par différents acteurs.

Pour ce qui a trait au médical, à la sortie d’hospitalisation, vous détiendrez toutes les ordonnances nécessaires que ce soit pour les soins quotidien comme des séances de kinésithérapie.

Tout d’abord, l’un des plus importants est :

  • L’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) : il s’agit d’une aide permettant de financer des heures d’aide à domicile effectuées par des auxiliaires de vie, mais aussi les soins de coiffure ou pédicurie à domicile, les protections, ou encore la téléalarme.

Il faut préalablement remplir un dossier comprenant 2 volets : le volet social ainsi que le volet médical (à faire remplir par le médecin traitant, soit le médecin de l’hôpital).

Ce dossier s’articule autour de 2 axes : l’autonomie (liée au degré de dépendance, le certificat médical en rendra acte) et les ressources. Le degré d’autonomie permettra aux acteurs du CCAS de déterminer un nombre d’heures accordées et les ressources le montant par heure du financement. Toutefois, il faut savoir que le délais de traitement peut être un peu long (1 à 2 mois), en revanche le dossier une fois en cours ne sera à renouveller que tous les 5 à 10ans, sauf en cas de  dégradation de l’état de santé auquel cas la réévaluation est effectuée sous 15 jours.

Ou se procurer ce dossier ? A la mairie, au Centre Communal d’Action Social , au CLIC ou bien auprès de l’assistante sociale de l’hopital qui peut vous aider à le remplir.

  • L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) : c’est une aide fournie par votre caisse de retraite. Comme son nom l’indique, elle sera temporaire. Cette demande sera traitée très rapidement par la CNAV. Cependant, il restera une participation du patient pour régler les heures d’aide à domicile (10 à 73%)

La demande est faite par l’hopital au sortir de l’hospitalisation.

  • La Caisse Primaire d’Assurance Maladie peut également vous fournir temporairement des aides (généralement 50H fournies  sur 2 mois, renouvellable une fois si l’état de santé le justifie).
  • Certaines mutuelles (en fonction du contrat signé avec mais cela peut valoir la peine de vous renseigner) prennent parfois en charge des heures d’auxiliaire de vie. Il s’agit généralement d’une enveloppe d’heures . les mutuelles vont fourniront soit le financement de ce nombre d’heures, soit vous permettront de profiter de leurs auxiliaires de vie.

Bien sur, tout ceci est dédié à la personne âgée et dépendance.

  • Sachez également qu’il existe aujourd’hui des systèmes de portage de repas, généralement fournis par la mairie (il vous y faut chercher le dossier et le remplir, cela prend effet rapidement). Les régimes alimentaires (diabétiques, sans sel, mixé, etc…) et les allergies sont pris en compte. Vous pouvez choisir le nombre de repas par semaine (uniquement le week-end par exemple ou seulement les soirs etc…). C’est aujourd’hui un système très pratique pour les personnes allitées notamment. La livraison se fait à domicile.
  • Bien sur, il est important de parler du système de téléassistance. C’est aujourd’hui un système qui permet d’éviter bien des catastrophes. Tout d’abord, sachez qu’il vous faut remplir un dossier auprès de la mairie. Puis, un installateur vient tester à domicile le bon fonctionnement de l’appareil (qu’il testera régulièrement par le biais d’appels).

De quoi s’agit-il ? Imaginons qu’une personne âgée munie de ce dispositif chute. Il faudra            qu’elle appuie sur le bouton de son collier ou bracelet, cela la mettra en relation avec une personne de son choix en priorité, si cette personne ne répond pas, le samu sera appellé directement. A la suite de quoi, ils pourront intervenir.

Comment cela se présente-t-il ? Sous forme D’un bracelet ou collier qui peut être porté en permanence et notamment sous la douche (étanche !), sur ce « bijou de technologie », vous trouverez un bouton de taille imposante.

Qui sont les acteurs à joindre si j’ai des questions ?

  • Le Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) : c’est une plateforme multimodale dédiée à la personne âgée animée de personnel gérontologique (acteurs médicaux sociaux). Leur but est de coordonner les actions menées autour de ce public afin de permettre une prise en charge la plus adaptée possible. De même, leur rôle constitse également en l’accueil physique, l’information, l’orientation du public, la réalisation d’actions de prévention, etc… Ils seront à même de vous aider si vous avez des questions particulières, que ce soit par rapport au quotidien comme concernant des dossiers d’aide. Ils connaissent les acteurs de terrain et pourront vous orienter vers des professionnels, services de portage de repas, etc….
  • La Mairie (à Paris au CASVP d’arrondissement) ou au CCAS, de même, ils pourront vous orienter.

Sachez que certaines structures d’aide à domicile détiennent des assistantes sociales à même de vous aider dans vos démarches administratives qui pourront aussi vous aiguiller et orienter (auxiliadom, altidom, …). N’hésitez pas à faire appel à eux.

Pour finir, sachez qu’il existe aujourd’hui des groupes de soutiens dédiés aux aidants, car votre voix est importante. Demander conseil à votre mairie de quartier qui vous orientera vers des groupes de parole. De nombreuses associations seront à même de vous entendre, conseiller et accompagner dans vos démarches. En revanche, si le temps vous manque ou que vous préférez l’anonymat, des numéros d’appel existent, auprès desquels vous trouverez soutien, conseils, etc…

Aidants familiaux, amis, parents, proches, sachez que vous n’êtes pas seuls et que de nombreux dispositifs sont à la disposition de nos personnes âgées afin de favoriser leur bien-être.

Voici une petite fiche mémo à télécharger: CLIQUER ICI

 

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à venir nous rejoindre sur notre page Facebook: ICI

Si tu veux suivre notre actualité et recevoir notre e-book GRATUIT sur: 

"AVOIR UN COUPLE EPANOUI EN 3 ETAPES", 


inscris-toi à notre newsletters ! 

( => en un clic sur la barre latérale  !) 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *